Après Diogué ce sera Gnikine

Les conditions de courant et de sédiments sont très proches de Diogué.

Gnikine est exposée aux vagues. On le voit les filaos même âgés ne résistent pas aux vagues. Les plantations ne suffisent donc pas. Il est donc nécessaire de gérer les sédiments pour préserver les arbres.

Comme le montre la carte réalisée par Mamadou THIOR l’évolution observée de la partie nord (en rouge) est ancienne et dramatique. L’article sur l’évolution du littoral de Casamance est téléchargeable dans la partie documentation.

Author: Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *