Diogué

Le “triste sort” de Diogué, “ile de pêche menacée“, “ile engloutie”, “ile vulnérable”, etc. Les vidéos alertant et décrivant la situation de Diogué ne manquent pas.

Le Plan Local de Gestion Intégrée des zones côtière de 2014 déplorait encore le risque d’érosion grave. Ce plan est téléchargeable dans notre page documentation. Mais personne n’a rien fait !

Une présentation de l’ile étant disponible sur le site de Diogué ainsi que son plan de développement (Projet 3D). Nous placerons en priorité l’accent sur la lutte contre l’érosion et les plantations.

A partir de l’expérience mitigée de Carabane nous avons décidé de faire porter l’effort sur Diogué et de procéder à un relevé de ces sites vulnérables en février 2019. Ce relevé est disponible ici.

Nous le détaillerons dans un autre article consacré à l’érosion à Diogué. En résumé : la priorité pour les habitants était la plage de débarquement des pêcheurs. Mais après discussion nous l’avons placée en site n°2 et avons défini l’ordre suivant :

  1. Site n°1 : la partie Est à la hauteur du campement militaire sur laquelle expérimenter deux épis selon le Système des Epis Maltais et Savard qui sont décrits dans la partie documentation.
  2. La plage de débarquement des pêcheurs. Elle sera traitée à partir des résultats et enseignements obtenus sur le site 1
  3. La plage de l’Ouest au niveau de l’école et de l’ancien campement
  4. La digue régulant l’étang du milieu de l’ile et empruntée par les enfants allant à l’école qui a été déplacée au nord du village.

Mais les circonstances de la mobilisation et l’hivernage on fait qu’avant d’attaquer la priorité 1 les habitants ont décidé de réaliser des plantations sur le site n°3, de réaliser une pépinière pour planter massivement sur les sites 1 et 2.

Author: Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *